Samedi 5 avril : village associatif de l’AJMS pour le SIDACTION !

Publiée le 27 mars 2014 | Par Frédéric Le Barzic | Associations, Associations Amies, Associations Membres, News, Santé & Prévention

A l’occasion de la 20ème édition du SIDACTION, et comme chaque année à Toulouse, l’AJMS organise un village associatif samedi 5 avril, sur l’Esplanade François Mitterand (métro Jean-Jaurés)

Cette année est en effet la 20 ème édition du SIDACTION en France. Depuis 20 ans, grâce à ses actions et son soutien, 300 millions d’euros ont été reversés par SIDACTION à la recherche, aux soins, à la prévention et à l’aide aux malades.

Cette année a pourtant été marquée par le désengagement irresponsable de l’Etat, par la crise de financement de nombre d’associations qui luttent contre l’épidémie et par la paralysie du COREVIH Midi Pyrénées-Limousin dont le budget, amputé par l’ARS, n’est plus suffisant pour fonctionner normalement. 

L’AJMS participera ainsi à la collecte du SIDACTION à partir du village associatif où l’on pourra également trouver du matériel de prévention et les informations sur le VIH et les IST, grâce aux associations Act Up, Arc En Ciel Toulouse, Grisélidis, Jules & Julies, Le Planning Familial, Samarie…

L’AJMS vous donne aussi RDV dans les établissements LGBT de Midi Pyrénées qui avec ENIPSE, s’engagent tout au long de l’année dans la prévention et l’information sur le VIH et les IST. D’autres commerces toulousains proposeront également les petites boites du SIDACTION.

Le vendredi 4 avril, avec l’association Grisélidis, ce sera une collecte au Café Connexion, 8 rue Gabriel Péri, à l’occasion d’une soirée concert accueillant trois groupes de Rap.

Pour info :

En 2012, 2,3 millions de personnes ont été contaminées dans le monde par le VIH, soit 33% de moins qu’en 2011.Le risque de transmission à la mère a été réduit à 1% quand les traitements sont disponibles. En 2012, 9,7 millions de personnes étaient sous traitement, c’est une hausse de 20% en 1 an. Les progrès sont partout.

Mais 35, 3 millions vivent avec le VIH. C’est trop, beaucoup trop.

Les fonds qu’elle recueille sont alloués pour 50 % à des projets de recherche et pour 50 % à des programmes de prévention et d’aide aux malades. En 2013, Sidaction a ainsi consacré 3,6 millions d’euros à la recherche et aux soins et la même somme a été destinée aux malades en soutenant  94 associations et 120 programmes qui apportent des aides et accompagnements aux publics précarisés, aux migrants et la prévention en milieu carcéral. Enfin, SIDACTION a consacré 4,6 millions d’euros à l’aide à l’international.

Bien sûr, pour donner, vous pouvez aussi composer le 110 ou vous rendre sur le site sidaction.org

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.