Meurtre d’Agnès Torres, transgenre et militante

Publiée le 18 mars 2012 | Par Florence Bertocchio | News, Trans & Inter

Agnès Torres Sulca, 28 ans, transsexuelle, écrivaine et militante engagée, avocate des droits transgenres au Mexique a été retrouvée morte dans un ravin d’Atlixco à l’extérieur de la ville de Pabla samedi dernier.  Le cou tailladé, portant des cicatrices dues à des brûlures, Agnès Torres semble avoir été torturée.

L’organisation Vida Plena de Puebla demande au gouvernement de résoudre rapidement cette affaire, la traitant comme il le ferait pour le meurtre d’un homme d’Etat ou un avocat. « Nous condamnons ce meurtre contre la femme, l’universitaire, l’éducatrice, l’activiste pour les droits de l’homme et ceux des diversités sexuelles en général », a  affirmé l’organisation Vida Plena de Puebla. « Nous sommes désemparés, peinés, en colère contre ce crime qui vient renforcer l’idée que ceux qui se battent voient le résultat de leur lutte anéantie par des violences sexistes brutales. »

L’organisation rappelle l’importance de la mise en place d’une législation sur la diversité sexuelle mais aussi sur la reconnaissance de la haine comme facteur aggravant dans le cas de crime sexiste ou homophobe.

(Lu dans Yagg, 19 mars 2012)

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.