Le Prix Pierre Guénin / SOS Homophobie 2012 est attribué à Virginie Despentes et Louis Nicollin

Publiée le 9 mars 2012 | Par Frédéric Le Barzic | Associations, Associations Amies, Communiqué de Presse, News

Additif 23 avril 2012 : suite à une déclaration au sujet d’un match de football (« j’ai eu peur … je suis un PEDE »), le Prix Guénin n’a finalement pas été remis à Louis Nicollin

« Le Prix Pierre Guénin contre l’homophobie 2012 a été conjointement décerné à Louis Nicollin, président du club de football de Montpellier, pour son clip contre l’homophobie dans les clubs (http://www.meltybuzz.fr/homophobie-louis-nicollin-refait-polemique-actu60642.html) et à Virginie Despentes, actuellement à l’affiche de Bye bye Blondie, pour son engagement sans faille pour la visibilité des lesbiennes et l’affirmation des femmes dans toute leur autonomie. Chacun désignera une association luttant contre l’homophobie, et les deux associations retenues percevront respectivement la somme de 2.000 euros destinés à la poursuite de leurs actions.

Cette année, le jury a également souhaité attribuer un prix d’honneur à Calem, une confédération informelle d’associations LGBT, européennes et musulmanes, qui œuvrent à l’acceptation de la diversité des identités sexuelles et des orientations de genres au sein de l’Islam.

Par ailleurs, il a accordé à Christian Vanneste, pour l’ensemble de son œuvre, le prix de l’homophobie salement revendiquée, soulignant ainsi le travail du rappeur Pierre Monis qui s’était publiquement indigné en composant un morceau.

Créé en 2009, le Prix Pierre Guénin sera officiellement remis aux deux lauréats au cours de la lors de la cérémonie de sortie du 16e Rapport Annuel sur l’homophobie publié par SOS Homophobie, organisée en mai 2012 en marge de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Pionnier de la pr esse gay en France, Pierre Guénin se bat depuis la fin des années 1960 pour la visibilité des homosexuels dans la société civile et les médias. La création de son prix contre l’homophobie, unique en son genre en France, s’inscrit logiquement dans un parcours militant constant. Son prix annuel récompense de 4000 euros une personne un groupe de personnes ou un projet qui a particulièrement contribué à la lutte contre l’homophobie et l’avancée des droits LGBT au cours de l’année passée.

Le jury a évolué cette année, outre les membres historiques, Christophe Girard (non présent), adjoint au maire de la ville de Paris chargé de la culture, Pascale Ourbih, présidente du festival Chéries-chéris, festival de films LGBT, Pierre et Gilles (non présents) artistes photographes et plasticiens, Judith Silberfeld, (non présente) rédactrice en chef du siteyagg.comAlain Burosse, photographe et réalisateur, Joëlle Matos, journaliste Can al+,Karine Pelgrims, artiste photographe et plasticienne, l’association SOS homophobie, représentée par sa nouvelle présidente, Elisabeth Ronzier, y participaient également Didier Mesgard, journaliste à France 24, Alexandre Benallaoua, directeur de la Petite robe noire, etFrank Delaval, attaché de presse ».

Communiqué de presse SOS Homophobie

 

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.