Festival Trans, semaine du T-DOR

Publiée le 17 novembre 2014 | Par | Commissions, EspaceTrans, Évenements, News, Trans & Inter

21 Novembre, à partir de 20 heures

Soirée spéciale T-DOR, à la Luna loca

**********

22 Novembre, 15 heures

Table ronde Politique LGBTI

Auditorium de l’Espace des diversités

Des courts-métrages et deux débats :

1. Le changement d’état-civil … dans tous ses états.

Le principe du « changement d’état-civil libre et gratuit », apparu en Argentine en 2012, s’étend progressivement en Europe. Après le Danemark, Malte vient de voter une loi en ce sens et plusieurs pays de l’Union vont suivre cet exemple. En France, au lieu de prendre en compte l’urgence de la situation, le gouvernement et les parlementaires de tous bords continuent de s’enfoncer dans un immobilisme irresponsable, laissant se développer dans un silence complice des attaques répétées contre le « gender » et « l’indifférenciation des sexes ». Ainsi, ils abandonnent les milliers de personnes transgenres de ce pays, pour le meilleur et pour le pire, au pouvoir sans contrôle de juges et d’institutions médicales dont beaucoup ne cachent pas leur volonté de s’opposer aux évolutions sociétales sur les questions de genre et de sexualité.

2. La stérilisation des personnes Trans, scandale d’Etat

Non seulement la stérilisation des personnes candidates au changement d’état civil reste implicitement demandée mais encore, au mépris de la Loi, les centres de préservation de la fertilité rejettent les demandes des personnes Trans souhaitant conserver leurs gamètes. Au-delà des centres de fertilité, diverses institutions se déchaînent pour empêcher toute forme de filiation homoparentale impliquant une personne Trans. Au-delà des personnes Trans, c’est la stérilité des couples de même sexe dont tout un mouvement conservateur cherche à s’assurer. Par tous les moyens.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.