Fédération LGBT : « le changement dans la continuité »

Publiée le 17 février 2014 | Par Frédéric Le Barzic | News
Communiqué de presse
LE CHANGEMENT DANS LA CONTINUITE
Fédération LGBT 
Élection d’une nouvelle équipe militante 
Appel à la mobilisation pour l’égalité des droits
La Fédération LGBT tenait ce weekend à Angers son Assemblée Générale élective, à l’issue d’un an d’une intense mobilisation pour l’égalité des droits. Le bilan a été unanime : dix ans de lutte ont débouché sur un grand pas, avec le mariage et l’adoption. Mais hélas, dans le même temps, l’homophobie s’est affichée en France avec une violence inouïe. Et l’égalité, qu’on a cru un temps à portée de mains, n’est toujours pas au rendez vous !
Trois lignes de forces sont à retenir des travaux fédéraux de ce week-end :
  1. C’est une Fédération LGBT forte et ambitieuse qui a fait le bilan de nos victoires collectives de 2013 (mariage, adoption), mais affirme sa volonté de ne rien lâcher pour arracher l’égalité totale des droits.
  2. C’est un Conseil d’Administration qui affirme sa capacité à assurer la continuité de la Fédération (6 membres sortants réélus) et de renouveler son équipe en s’ouvrant à trois nouveaux membres, dont un jeune homme transgenre de 26 ans, et en élisant une nouvelle présidente et un nouveau porte-parole. À cette occasion, la Fédération tient à saluer chaleureusement et à marquer sa reconnaissance à Denis et Stéphane, respectivement président et porte-parole sortants, pour l’immense travail accompli.
  3. C’est un signe fort qu’a voulu envoyer la Fédération LGBT en portant à la présidence, pour la première fois, une femme, et qui plus une femme transgenre. C’est une façon de dire que c’est bien l’ensemble du mouvement LGBT, lesbiennes gays, bisexuels, transgenres, qui arrachera enfin l’égalité totale. C’est un avertissement aux conservateurs de tous poils, mais aussi au gouvernement : parmi les revendications portées en amont de l’élection présidentielle, deux points essentiels n’ont pas été inclus comme ils auraient dû l’être, malgré les promesses du candidat devenu président de la République : le changement d’état civil libre libre et gratuit pour les personnes transgenres, et l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux lesbiennes. Sans ces éléments, nos familles, et nos couples restent des sous-familles. Les transgenres et les lesbiennes ne doivent pas être les laissés-pour-compte de l’égalité r&eacut e;publicaine !
Ce sont ces deux dossiers tout particulièrement, et d’autres aussi d’importance (lutte contre l’homophobie et la transphobie, prévention du VIH et des IST, ouverture du don du sang, soins funéraires, etc.), que la Fédération LGBT compte énergiquement porter tout au long de l’année 2014 face au gouvernement.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.