Expérience transgenre de la parenté

Publiée le 20 octobre 2011 | Par | EspaceTrans, News

Le colloque « Expérience transgenre de la parenté », organisé par Laurence Hérault et Irène Théry dans les locaux de l’institut d’ethnologie méditerranéenne (Aix-en-Provence), s’est tenu les 18 et 19 octobre.

Au cours de la première journée, les communications ont été consacrées à l’expérience de Thomas Beatie. Avant Thomas Beatie, de nombreux hommes transgenres sont devenus pères du fait de leur propre grossesse. Ceci n’a donc rien de sensationnel. Le caractère nouveau de cette expérience tient à autre chose : Thomas Beatie est légalement reconnu comme homme et marié à Nancy. Il est donc le premier homme possédant les attributs formels d’un père et d’un époux, devenu père par sa propre grossesse.

La deuxième journée devait explorer plus largement les implications de la procréation et de la parentalité pour les personnes trans.  Parmi les différentes communications, celle de Petra de Sutter, gynécologue au Centre de fertilité de Gand (Belgique) a retenu notre attention car, au-delà des personnes trans, les techniques de procréation médicalement assistée qu’elle annonce concernent également les couples de même sexe, dans un futur qui n’est plus très éloigné.

Les personnes et organisations trans étaient présentes, pour n’en citer que quelques-unes : Erik Schneider (Transgender Luxembourg), Karine Espineira et Maud Thomas (Observatoire des Transidentités), Florence Bertocchio (Arc-En-Ciel Toulouse). David Latour (Chrysalide), doctorant en littérature et civilisation américaines, a présenté une communication sur l’ouvrage autobiographique de Thomas Beatie : Labor of love.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.