Contre le VIH et les hépatites, Toulouse vote pour Pour une « salle de shoot » à Toulouse

Publiée le 29 novembre 2010 | Par Michel Megnin | News

Après Bordeaux et Marseille, la ville de Toulouse a voté à la quasi unanimité vendredi 26 novembre le principe de l’ouverture d’une « salle de shoot », espace de consommation médicalisé destiné aux toxicomanes les plus précaires qui se piquent dans la rue ou les cages d’escaliers.

Devant la recrudescence des overdoses et des contaminations au VIH et hépatites, la plupart des pays européens ont adopté ce dispositif. Pas la France, où le sujet ne fait pas l’unanimité politique. Le chef du gouvernement François Fillon y est opposé tandis que sa ministre de la Santé s’était prononcée pour leur ouverture. Pour les associations qui prennent en charge les toxicomanes, le dispositif a pourtant fait ses preuves.

La déléguée régionale de l’Association des intervenants en toxicomanie et addictologie (Anitea), Martine Lacoste salue l’accord de principe voté par la Ville de Toulouse : « c’est une décision courageuse. Ces salles de consommation sont un outil de plus dans une politique globale de santé».

D’après Libération

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.