Affaire Sexion d’Assaut: AEC Toulouse prend l’initiative

Publiée le 19 octobre 2010 | Par | Communiqué de Presse, News

Dernière minute : L’événement aura lieu ce vendredi en face de la préfecture a partir de 19h!


Arc-en-Ciel Toulouse a rencontré aujourd’hui les principaux interlocuteurs participant à la tenue du Concert de Sexion d’Assaut à Toulouse ce vendredi 22 octobre.

Nous avons été en contact avec :

Jean-Jacques Lasserre, gérant du RAMIER ; le Producteur, Eric Bellamy, de Yuma Productions ; le label, Mike Gowry, de Wati-b Production ; l’organiseur, Ludovic Larbodie, de Garorock.

Après un long débat, nos interlocuteurs se sont montrés indifférents à notre demande et maintiennent le concert de façon irresponsable. Aucune action concrète du groupe n’a été apportée pour manifester sa bonne foi. Le groupe n’a d’ailleurs pas daigné envoyer de représentants. Cette attitude laisse planer un fort doute quant à de prétendues excuses.

En conséquence, Arc-en-Ciel Toulouse organise un contre-événement citoyen le soir même du concert en appelant à la lutte contre l’homophobie et le sexisme. Cet événement aura lieu de 19 h à 22 h, ce vendredi 22 octobre devant la préfecture, place St Etienne.

Nous demandons à toutes celles et ceux qui se sont senti blessés par les propos du groupe de venir nous rejoindre pour défendre les valeurs de tolérance et de respect. Nous appelons plus largement à une manifestation citoyenne et pacifique de toutes celles et ceux qui refusent toutes les formes de discriminations, et notamment la banalisation des comportements d’intolérance et de haine, homophobes et sexistes.

Arc-en-Ciel Toulouse maintient sa demande d’annulation du concert auprès des autorités représentant la République et ses valeurs.

Alexandre PARIS
Président d’Arc-en-Ciel Toulouse


Inscrivez vous sur l’évènement facebook ici

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

2 Responses to Affaire Sexion d’Assaut: AEC Toulouse prend l’initiative

  1. Seb says:

    Je trouve çà assez gonflé de la part du gérant du Ramier de ne même pas réagir.
    Il aime bien que les gays dépensent du fric dans sa boîte (le Kléo), mais par contre il n’y a plus personne quand il s’agit de défendre les gays.
    Je ne pense pas que le contre-évènement lui fasse quoi que ce soit. Ce qu’il faut, c’est le toucher au porte monnaie et faire en sorte que la communauté gay ne fréquente plus sa boîte.

  2. Thierry says:

    Pour répondre au commentaire de Seb, le patron du Ramier est un commerçant et par les temps qui courent, où 1 euro est un euro, qui d’entre nous aurait craché sur un chiffre d’affaires généré par 1.600 fans à 24€ ? Je ne cherche pas à l’excuser, s’il avait dit non pour la salle, un autre aurait dit oui. S’il était homophobe, cela se saurait, en commençant par associé Angelo, qui était présent au Rassemblement d’Arc-en-Ciel de vendredi, alors laissons le patron du Ramier faire son examen de conscience !

    La réaction ou plutôt le manque de réaction de nos représentants politiques locaux, bien que mis en garde par les associations gays, est je pense, bien plus scandaleuse !

    Et Seb, les plus « gonflés » sont tous ces représentants d’une certaine « gauche bien pensante », supposée assumer la responsabilité de notre ville, de notre département et de notre région, qui lors du rassemblement de vendredi organisé par Arc-en-Ciel, ont été invités à dévoiler leur étiquette politique, puis à pousser la chansonnette avec leur discours de Tartuffes condescendants et démagogiques à souhait sur le sort des pauvres homos…

    Mais sommes-nous aussi « folles et écervelées » que nous en avons l’air ? Il faudra aussi nous dire si les représentants des partis de droite n’étaient pas là parce qu’ils ont refusé ou simplement parce qu’ils n’y avaient pas été invités par Arc-en-Ciel…

    Ces politiciens nous ont expliqué avec un air si grave qu’un peu plus et le sol était baigné de larmes, qu’ils n’avaient « pas pu » empêcher ce concert de la honte, sans une seule explication sur le «pas pu».
    Etait-ce par peur d’être taxés de racisme (croyez-en mon expérience, le racisme à l’envers est aussi une forme masquée de racisme) ou parce que l’homophobie serait la moins grave des formes d’intolérance en vogue ?

    Il y a un an et demie, quand Monsieur Dieudonné (un comique qui a l’audace de ne pas être inscrit au Parti Socialiste et l’insolence de mettre le doigt sur les vérités qui dérangent…) a été interdit de show à la Halle aux Grains, les autorités locales « ONT PU » l’interdire… Pourtant Monsieur Dieudonné n’a pas appelé au meurtre et à la castration des homosexuels, il ne fait pas son beurre en décervelant un public jeune et immature par l’apologie de la violence !
    Non ! Dieudonné a fait beaucoup plus grave que cela…, il a osé être politiquement incorrect, et ça, visiblement, c’est beaucoup plus grave que l’homophobie et le sexisme !

    Alors la mairie, le département, la région, qu’avez-vous FAIT pour interdire ce concert ?
    Vous a-t-on élu(e)s pour produire des discours larmoyants et démagogiques ou vous paie-t-on pour mettre en place un système juste ? Le socialisme n’est-il pas destiné à défendre les intérêts des plus vulnérables, le droit des femmes qui ont le droit de vivre libres et émancipées en République française, l’émancipation des hommes et des femmes qui ont le droit de s’aimer librement, l’accueil des immigrés qui aiment la France et veulent la voir grandir avec eux… ?

    Pourquoi vous prosterner « stratégiquement » devant les radicalismes religieux et les producteurs de « murder music » ?
    Parce que vous l’aurez compris, il y a derrière cette non-réactivité volontaire une stratégie politique minable qui consiste, faute de savoir proposer des solutions pragmatiques, à faire monter la colère et la haine, susceptible de faire percer les extrémismes politiques au second tour, donc d’affaiblir le parti adverse, pour ensuite se présenter auprès de cette même population jeune et innocente comme les « sauveurs contre le fascisme » entre les deux tours des prochaines élections.

    Je sais que vous ne faites pas un métier facile, mais votre passivité calculée vis-à-vis des voyous et ce dédain des gens honnêtes et civilisés, votre manque de courage à mettre les vrais mots sur les maux, votre refus de combattre l’injustice par l’application de la Loi, votre frilosité à agir sous couvert de posture idéologique, tout cela excède la France, porte gravement préjudice à ce que devrait être notre pays, un espace multiculturel, communautaire et porteur des valeurs de respect.

    Merci aux personnes courageuses qui se sont mobilisées et ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour essayer de faire interdire cette manifestation de haine.

    Un gay à Toulouse qui ne porte pas la rose…

    Thierry ROSTOLL MERIC