AEC Toulouse rejoint les signataires du Manifeste LGBT

Publiée le 15 novembre 2014 | Par Michel Megnin | News

Depuis plusieurs semaines, une nouvelle dynamique regroupe de très nombreuses associations et fédérations LGBT autour d’un Manifeste initié par Christine Nicolas et Erwann Le HôCe Manifeste appelle notamment à transformer l’amertume et la colère des acteurs LGBT en perspective constructive et solidaire.

A cette occasion, AEC rappelle évidemment son attachement à la réintégration des homosexuels et bisexuels dans le circuit transfusionnel et ne pense pas que la dynamique désormais nécessaire doive se limiter à la fin de l’actuel mandat présidentiel.

Mais parce qu’autour des idées d’égalité, de progrès et de respect, ce Manifeste réunit enfin les acteurs de terrain qui refusent l’obscurantisme et appellent à la solidarité, AEC a décidé lors de son dernier conseil d’administration de rejoindre les signataires d’un texte texte dont les trois grandes priorités sont :

« Travailler au plus près avec les parlementaires et mener plus que jamais auprès d’eux et d’elles notre mission d’information et d’influence. Soyons aux côtés des femmes et hommes politiques qui continuent, sans relâche, à œuvrer notamment pour la pleine reconnaissance juridique de toutes les familles et pour faciliter la vie quotidienne des personnes trans. De notre travail de conviction dépendra leur prise de conscience de l’énergie des forces de progrès et leur capacité à proposer d’eux-mêmes amendements et projets de loi.

Localement, valoriser et amplifier les initiatives pour protéger, informer, accompagner au mieux les personnes LGBT, les aider à sortir de l’isolement et favoriser leur inclusion sociale et leur bien-être. La solidarité communautaire doit être plus que jamais vivante face à celles et ceux qui souhaiteraient nous voir retourner dans le placard

Amplifier la solidarité entre l’ensemble des acteurs du mouvementLGBT : parlons nous, aidons nous, fédérons nous, innovons et partageons nos outils ! Le militantisme LGBT doit savoir évoluer dans ses formes et son organisation pour faire face aux nouveaux enjeux et gagner en visibilité et en puissance. Nous devons continuer à décloisonner les combats et développer les relations avec les organisations progressistes (partis, associations, syndicats, entreprises engagées…) qui sont nos alliés dans la construction du mieux vivre ensemble. »

 

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.