Act Up Sud Ouest répond aux Jeunes de l’UMP31 : “tu seras homophobe mon fils”

Publiée le 2 février 2013 | News

Communiqué de presse Act Up Sud ouest: Vendredi 25 janvier 2013, un article publié sur le site des Jeunes de l’UMP 31 (Jeunes Populaires de la Haute Garonne) a fait le « buzz » sur les réseaux sociaux (plus particulièrement sur Twitter) et déclenché une polémique. Le sujet de l’article concernait l’ouverture du mariage aux couples homosexuels et plus particulièrement du suicide des jeunes gays. Une image (représentant un jeune homme pendu) était associé à l’article avec un slogan « tu ne seras pas une pédale mon fils ».

Guillaume Brouquières, le responsable des Jeunes Populaires de la Haute Garonne s’en est expliqué dans la Dépêche du Midi : « cette image, c’était une maladresse, pas une erreur » et encore « on voulait dénoncer dans cet article l’homophobie, avec l’idée que l’homophobie peut conduite à des choses dramatiques. Cet article était très long et favorable à l’union homosexuelle ».

A la lecture des arguments de Mr Brouquières, nous pourrions croire à la sincérité de ces excuses « notre intention n’était nullement de choquer et surtout pas les homosexuels ». Mais dans le contexte actuel du débat parlementaire autour de l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe, de la multiplication des propos homophobes de la part entre autre de l’UMP et du contenu du dit article on s’aperçoit vite que le responsable des jeunes populaires de la Haute Garonne n’a rien à apprendre du mépris, de l’hypocrisie et du cynisme de ces responsables politiques nationaux de l’UMP : il les maîtrise déjà.

La partie 3 « l’injustice de l’homosexualité » de l’article « réflexions sur l’institutionnalisation de l’union homosexuelle : faire face à l’émotion et l’égalitarisme »  a pour objet de parler du mal être identitaire des jeunes homosexuels. La lecture des arguments avancés dans cet article son autant de clichés et de caricatures qui démontrent le faible niveau de réflexions sur l’homosexualité et le suicide des jeunes gays mais met en évidence une certaine homophobie de son auteur. Pour exemple ce passage sur la difficulté de trouver une relation amoureuse…. Stable et fiable :

« Chez les hommes homosexuels, cette tendance à l’infidélité s’explique aussi par la profonde différence entre la sexualité masculine et féminine. En effet, l’homme est un prédateur sexuel dont le désir et le rapport au sexe diverge de celui de la femme qui est globalement plus consensuelle en matière de diversité des pratiques ou de leur fréquence, notamment avec des partenaires différents. Dans un couple hétérosexuel, les deux individus se complètent et cela créé un équilibre. Mais quand on a deux hommes ensembles, on tourne vite vers des relations ouvertes libertines, etc. Ainsi, il est plus difficile pour les homosexuels de trouver une relation durable, fiable et stable alors que la vie de couple est fondamentalement dans la construction du bonheur. ».

Vous pourrez lire la totalité de l’article, qui relève plus de la discussion d’une cour de récréation d’un établissement catholique, à l’adresse suivante : http://thomas-bertrand.fr/2012/12/10/partie-3-linjustice-de-lhomosexualite/

En conclusion : fidèle au contenu des débats actuels que mène l’UMP sur le projet de loi pour l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, Guillaume Brouquières et les jeunes populaires de la Haute Garonne peuvent s’enorgueillir de respecter la posture de leur aînés : tu seras homophobe mon fils !

 

Comments are closed.