17 mai : lancement d’une campagne contre la lesbophobie !

Publiée le 26 mai 2013 | Par Michel Megnin | Associations, Associations Amies, Commissions, News, Santé & Prévention

« Aujourd’hui,  Marie se débarrasse des clichés ! La lesbophobie on s’en débarrasse aussi ! »

L’association Arc-En-Ciel Toulouse, SOS Homophobie Midi-Pyrénées et Osez le Féminisme 31 présentent une campagne de lutte contre la lesbophobie.

Cette campagne est lancée le 17 mai à l’occasion de la Journée Internationale Contre l’Homophobie et la Transphobie.

La lesbophobie : entre sexisme et homophobie.

La campagne s’adresse aux lesbiennes, mais le visuel cible aussi un public de tout âge, quelle que soit sa sexualité : chacun-e  d’entre nous connait forcément une femme lesbienne dans son entourage plus ou moins proche ou a déjà été témoin de lesbophobie.

Sous la forme d’une carte postale, ce visuel se veut engagé et déterminé à rendre visibles les discriminations dont sont victimes les lesbiennes. Peu connue, ni reconnue par le grand public, la lesbophobie doit pourtant  être combattue.

Les lesbiennes sont doublement victimes. A la fois de sexisme en tant que femmes et d’homophobie en tant qu’homosexuelles. Or on ne parle pas assez de la sexualité des lesbiennes car elle ne correspond pas à l’image d’une sexualité féminine passive et dépendante des hommes !

Adieux aux clichés lesbophobes!

Marie, notre héroïne, arrache avec énergie les étiquettes accrochées sur son corps (au sens métaphorique comme au sens propre du terme). « Allumeuse, camionneuse, mal baisée, anormale, bizarre », elle se débarrasse des clichés ! Marie représente en réalité toutes les lesbiennes qui se sentent enfermées, du fait du jugement de la société sexiste et hétérocentrée, qui refuse d’admettre l’existence même des lesbiennes.

On ne parle pas assez des lesbiennes !

Mais plus que cela, cette campagne met l’accent sur l’Invisibilité des lesbiennes dans notre société, et tente à sa manière d’y remédier. L’accent a d’ailleurs été mis sur le mot même de « lesbienne », car c’est un terme chargé de préjugés et de clichés. Or il demeure à tort tabou, même pour certaines lesbiennes.

Cette invisibilité a des conséquences majeures dans la vie des lesbiennes. Elles sont niées par la société, bien moins visibles que les homosexuels hommes, on a ainsi tendance à croire qu’elles sont moins agressées physiquement. Pourtant cette négation et ce rejet, de la part des proches comme de la famille, peuvent être très destructeurs.

AEC Toulouse, OLF31 et SOS Homophobie Midi-Pyrénées affirment donc avec cette campagne l’urgence d’agir contre la lesbophobie qui, en 2013, est toujours absente des dictionnaires alors qu’elle est, malheureusement, plus que jamais d’actualité

Texte de Christelle ALLE , commission Santé AEC et Camille CARTON , Porte-parole de OSL31

Contacts Presse : Christelle ALLE, Commission Santé AEC : alle.christelle@live.fr, Camille CARTON, porte parole d’OLF31 : camillecarton@yahoo.fr et Sarah DAUTRICOURT, SOS Homophobie : sarah.dautricourt@sos-homophobie.org

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.