Greffes d’uterus en Suède … Un espoir pour les trans ?

Publiée le 19 novembre 2012 | EspaceTrans

Une équipe chirurgicale dirigée par le Pr Mats Brännström (hôpital universitaire de Göteborg) a réalisé les deux premières greffes au monde d’utérus entre mère et fille., les 15 et 16 septembre derniers.

Ces greffes nécessitent la prise de médicaments anti rejet. Rien ne dit à l’heure actuelle que ces femmes pourront mettre au monde un enfant. La greffe sera considérée comme réussie si elles donnent naissance à un enfant sain un jour.

Lire l’article et voir la vidéo ici : http://www.slate.fr/story/61999/questions-transplantation-uterus-mere-fille

Evidemment on ne peut s’empêcher de penser si cela serait réalisable chez une femme trans.

Cela reste une première, et rien ne dit que cela puisse fonctionner chez une femme cisgenre.

L’uterus ne suffisant certainement pas à lui seul pour mettre en route le mécanisme complexe de la grossesse, et les barrières culturelles pour oser faire ce genre de greffe chez une personne qui malgré son ressenti intime et ses transformations corporelles restera pour beaucoup à jamais un homme puisque née mâle pour beaucoup de personnes, font que nous n’y sommes pas encore.

Mais je me prend à rêver de voir cet enfant grandir en moi, de le sentir bouger, me réveiller dans la nuit par ses petits coups de pied.

Voir mon ventre grossir au fur et à mesure que mon enfant se construit en moi. Le sentir bouger et suivre le mouvement de la main de son père* qui caresse mon ventre, voir cette petite bosse se déplacer et le tendre sourire de son père ému aux larmes.

Oui un jour cela arrivera.

C A.

*Ou de sa mère.

Comments are closed.