Avec le COREVIH Midi Pyrénées-Limousin: « Oui au dépistage ! »

Publiée le 30 novembre 2012 | Par Michel Megnin | Associations Amies, Santé & Prévention

A l’occasion du 1er décembre, Journée Mondiale de lutte contre le SIDA, le COREVIH Midi-Pyrénées-Limousin lance une grande campagne d’affichage afin d’inciter au dépistage.

Cette campagne grand public décline quatre visuels qui interroge sur la connaissance nécessaire de connaître son statut sérologique.

Elle a été organisée avec le soutien de la Municipalité de Toulouse et sera également visible dans les bus de Tisséo.

Pourquoi demander un dépistage du virus de l’immunodéficience humaine (sida) à votre médecin ?

On estime qu’en France environ 30 000 personnes portent le virus du sida et ne le savent pas. Les modes de transmission sont maintenant bien connus, mais il peut suffire d’un rapport sexuel non protégé pour que le virus soit transmis. Rares sont donc les personnes non concernées !

Cette infection peut rester silencieuse pendant plusieurs années, mais conduit toujours à une maladie qui reste grave si elle n’est pas traitée à temps. A l’inverse, une personne porteuse du virus qui bénéficie d’une prise en charge adaptée et d’un traitement efficace peut mener une vie normale, travailler, avoir des enfants, et son risque de transmettre le virus sans le savoir disparais. Aujourd’hui les traitements sont en général faciles à prendre et présentent peu d’inconvénients.

C’est pour cette raison qu’il est recommandé que chaque adulte ait fait au moins un test de dépistage dans sa vie pour faire le point. Ce test devra être répété régulièrement en cas de mode de vie pouvant exposer à l’infection.

Il se peut que votre médecin ne vous en ait pas parlé,  par manque de temps ou parce que l’occasion ne s’est pas présentée. Prenez les devants, faites vous prescrire un test ! Vous pouvez aussi vous adresser au Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit le plus proche de votre domicile, ou tout simplement vous rendre directement dans un laboratoire d’analyses. Le test est remboursé par la sécurité sociale.

Ce qui est dangereux aujourd’hui, pour vous-même et pour les autres, ce n’est pas d’être séropositif, c’est d’être séropositif et de ne pas le savoir.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.