Rupture de stocks de médicaments : le TRT 5 dénonce l’inefficacité des nouvelles mesures

Publiée le 6 octobre 2012 | Par Frédéric Le Barzic | Associations, Associations Amies

Depuis plus de 3 ans, des malades sont victimes de ruptures d’approvisionnement en médicaments essentiels dans les pharmacies de ville.

Depuis trois ans, le groupe interassociatif de lutte contre le VIH/sida TRT-5 alerte l’opinion publique, mène un travail d’enquête, identifie et analyse les causes des ruptures de stocks, propose des solutions aux autorités de santé pour assurer la disponibilité de médicaments essentiels sur le territoire national.

Aujourd’hui, après un déchainement d’intérêts corporatistes, est publié un décret sans aucun impact sur les situations génératrices de ruptures d’approvisionnement dans les pharmacies de ville.
Simple rappel de la loi existante –qui a montré ses nombreuses lacunes- ce décret témoigne de l’impuissance des pouvoirs publics à agir pour protéger les malades, au plus grand bénéfice des industries du circuit du médicament (firmes pharmaceutiques, grossistes répartiteurs).

Le TRT-5 rappelle sa proposition principale, largement partagée avec les autorités sanitaires. Elle consiste à donner un statut particulier à une liste restreinte de médicaments à intérêt thérapeutique majeur, non substituables (antirétroviraux VIH, traitements contre les hépatites B/C, anticancéreux, cardiotoniques, immunosuppresseurs) pour limiter leur exportation hors du territoire national.

Le TRT-5 interpelle La Ministre de la Santé, Marisol Touraine et lui demande de s’engager publiquement à compléter et corriger rapidement le dispositif législatif pour répondre aux demandes des malades.

Créé en 1992, TRT-5 est un collectif interassociatif français qui rassemble neuf associations de lutte contre le VIH/sida impliquées sur les questions thérapeutiques et de recherche.
TRT-5 poursuit principalement deux objectifs : faire valoir les besoins des personnes vivant avec le VIH auprès des acteurs du système de recherche et de prise en charge médicale et assurer la diffusion d’informations actualisées auprès des personnes concernées.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.