Kiss In Lyon: Ne cédons pas face aux positions extrêmes

Publiée le 12 mai 2010 | Par | Associations, Associations Amies

Les violentes réactions de plusieurs mouvements  intégristes catholiques proches de l’extrême droite ont incité les organisateurs du « Kiss-in » à demander à la Lesbian and Gay Pride de Lyon  de prendre le relais pour l’organisation de ce rassemblement pacifiste et bon enfant, ce samedi 15 mai, place Saint Jean à 20h30.

Face aux propos haineux et à la violence qui se déchaine sur la toile, ce rassemblement prendra une toute autre tournure. A la veille de la  Journée Mondiale Contre l’Homophobie et la Transphobie dont le thème est « Religions, Homophobie et Transphobie » la Lesbian and Gay Pride de Lyon entend dénoncer :

·      les récentes déclarations du Pape Benoit XVI au Portugal qui considère que l’avortement et le mariage homosexuel étaient deux des « menaces les plus insidieuses et dangereuses » qui  pèsent sur le monde ;

·      le silence du Vatican et de Monseigneur BARBARIN face aux amalgames honteux entre homosexualité et pédophilie du cardinal Tarcisio Bertone, numéro deux du Vatican ;

·      l’attitude du Vatican qui s’oppose à la déclaration en faveur de la dépénalisation universelle de l’homosexualité devant l’ONU ;

·      l’absence de condamnation par le Vatican des violences commises contre les personnes homosexuelles et transsexuelles au nom de la religion catholique.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon exige également de Monseigneur BARBARIN qu’il condamne l’appel à violence et à la haine des extrémistes catholiques contre ce rassemblement pacifique. Il est inquiétant de voir qu’au nom de la religion catholique certaines personnes n’hésitent pas à prévoir de tabasser deux personnes pour le simple fait qu’elles s’embrassent. Le cardinal BARBARIN doit le dénoncer avec force. Il lui appartient également de rappeler ses ouailles au calme.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon ne cédera pas à l’intimidation et à la pression de ces mouvements intégristes catholiques. Aussi la Lesbian and Gay Pride de Lyon interpelle à nouveau le Préfet du Rhône.

Dans une lettre, ce dernier nous informe de la tenue d’une procession partant de Saint-Jean à 19h30 pour justifier un déplacement du « kiss-in ». Vu le déchainement de haine sur les différents sites internet et forum de discussion,  la Lesbian and Gay Pride de Lyon accepte de reporter d’une heure le kiss in. Mais elle refuse de l’annuler ou de le déplacer. Entre les homosexuels qui veulent s’aimer librement et les mouvements d’extrême-droite qui les insultent et les menacent, la Préfecture doit choisir qui « menace l’ordre public ».

Aussi, nous appelons les élus-e-s, les associations de défense des droits humains, les partis politiques et les syndicats à se joindre à nous pour un

« Kiss In »
Samedi 15 mai à 20h30
Place Saint-Jean – Lyon 5e

Il appartient désormais à la Préfecture du Rhône d’assurer pleinement son rôle en protégeant les manifestants contre les  débordements de la part des extrémistes catholiques et faire respecter l’ordre public en mettant en place le dispositif de sécurité adéquat.

Contact Presse :
David Souvestre, président
06 29 94 95 10
president@fierte.net
www.fierte.net

Arc en Ciel Toulouse apporte son soutien à leurs amis de Lyon.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

2 Responses to Kiss In Lyon: Ne cédons pas face aux positions extrêmes

  1. Flore says:

    si l’Eglise catholique condamne effectivement les relations homosexuelles, elle respecte et accueille toutes les personnes, distinguant soigneusement le péché du pécheur. Ce « kiss-in » contre l’homophobie devant la cathédrale Saint-Jean de Lyon est donc particulièrement malvenu.

    Je note d’ailleurs que les organisateurs, prétendant lutter contre « l’homophobie », n’envisagent pas d’organiser un « kiss-in » devant la Grande mosquée de Lyon. Pourtant, à ma connaissance, c’est bien en application de la charia, et non du droit canonique, que des homosexuels sont exécutés chaque année dans le monde !

    En réalité, les organisateurs n’envisagent qu’une provocation anti-chrétienne, dont ils savent bien qu’elle est singulièrement moins risquée que toute autre provocation à l’encontre de quelque religion que ce soit.

  2. Dalila says:

    Pour répondre à Flore :

    Je ne voie pas l’intérêt de détourner l’attention d’une poutre dans son œil en montrant la paille (en l’occurrence, ici, il s’agit d’une autre poutre), dans l’œil de l’autre. Je suis musulmane, et à ma connaissance, il n’y a aucun verset du coran qui ordonne l’exécution des homosexuels.Il vaut mieux faire évoluer les mentalités chez les individus, en commençant par éduquer les enfants dès leur plus jeune âge à l’acceptation des différences chez les autres, et à avoir l’esprit suffisamment critique pour ne pas faire d’amalgame entre l’acte d’un ou plusieurs individus et l’idéologie dont il se prétend l’apôtre pour justifier son acte . Pour vous, il est peut-être trop tard …