28 septembre : Slutwalk à Toulouse contre le sexisme et le viol

Publiée le 24 septembre 2013 | Par Frédéric Le Barzic | Associations, Associations Amies

Samedi 28 septembre, La Slutwalk arrive à Toulouse !

De Toronto à Séoul, en passant par Rio, Boston, Londres et New Delhi, le mouvement des «SlutWalks» a fait le tour du monde. Des milliers de personnes défilent pour lutter contre les clichés liés au sexisme, au viol et la culpabilisation des victimes. Prochaine étape : les grandes villes de France… Dont Toulouse 😉

After marche au OBohem, 138 grande rue St Michel, à partir de 19h!

Les SlutWalks ou Marches des Salopes sont des marches et des manifestations contre le sexisme, les violences sexuelles et le viol.
Elles ont démarré suite aux propos d’un policier qui conseillait aux femmes de ne pas s’habiller comme des salopes si elles ne voulaient pas être violées.

Avec cette marche, nous tenons à rappeler qu’une victime de viol n’est jamais responsable de son agression.

Nous affirmons que si être une salope pour la société, c’est s’habiller et se comporter comme les femmes le souhaitent, occuper l’espace public à toute heure du jour et de la nuit, alors oui, nous sommes des salopes. Des salopes qui revendiquent la liberté de disposer librement de leur corps et dénoncent tout acte ou propos visant à réduire cette liberté.

En France, 75 000 femmes majeures sont violées chaque année, 206 femmes par jour soit 1 femme toute les 8 minutes (Enquête « Cadre de vie et sécurité ». INSEE, OND)
16% des femmes et 5% des hommes déclarent avoir subi des rapports sexuels forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie. (Enquête « Contexte de la sexualité en France », INSEM, INED)
A ce chiffre, il convient de rajouter les viols sur des femmes mineures qui représenteraient plus du double des viols commis sur des femmes majeures.

Les viols, dans leur grande majorité (85 %), sont imposés par une personne connue de la victime (copain, conjoint, mari, patron, collègue, père, …).

Le viol n’est pas le fait de malades, de pervers, ou de dérangés, mais un produit de la domination masculine omniprésente dans notre société.

Sauf changement de dernière minute, le parcours de la marche a été validé, youpi!:
– Départ de la place du Capitole
– Rue de Rémusat
– Boulevard de Strasbourg, Boulevard Carnot
– Rue de Metz jusqu’à Esquirol
– Rue Alsace-Lorraine
– Arrivée place du Capitole!

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.