1er mai : AEC manifestera pour « l’Egalité dans la vie, au travail aussi ! »

Publiée le 16 avril 2015 | Par Frédéric Le Barzic | Associations, Associations Membres, Commissions, Politique & Elections

1er mai 2015, 10h place du Capitole, AEC TOULOUSE sera aux côtés des syndicats et des associations afin de réclamer la fin des discriminations subies par les personnes LGBTQI, séropos, dans le monde professionnel :

L’égalité dans la vie, au travail aussi !

Depuis l’obtention de la loi sur le mariage pour tous et l’adoption (incomplète et fragile) plus rien n’a avancé.

PMA, Droits des Trans, Don du sang aux oubliettes de la République…

Recrudescence sans précédent des actes et paroles contre les LGBTQI (Lesbienne,Gay, Bi, Trans, Queer, Intersexe) (cf rapport SOS Homophobie 2014 : augmentation de 78% entre 2012 et 2013 des agressions à caractère LGBTIphobes recensées) et le monde du travail n’en est pas exempt, la haine et la violence verbale et physique est partout. Trop reste à faire…

  • Insultes, pressions, remarques qui entraînent des risques psycho-sociaux…

-Indicibilité: impossibilité de révéler son orientation/genre au travail et/ou à
l’embauche par crainte de discriminations.

-Les personnes vivant avec le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) (PVVIH) se retrouvent souvent confrontées à une forte discrimination en raison de leur statut sérologique : faible taux d’emploi, forte précarité, stigmatisation, arrêts maladies forcés pouvant aller jusqu’au licenciement pour inaptitude médicale… (Enquête « VIH, Hépatites et vous », AIDES)

Accès aux droits pour tous et toutes :

-Les politiques d’austérité, dans le cadre de l’accès aux droits sociaux et de santé,accentuent toujours plus les inégalités sociales et visent à priver et restreindre les droits des plus précaires et des plus fragiles d’entre nous entraînant une paupérisation croissante de la population en situation de précarité, et particulièrement des personnes malades, atteintes de pathologies chroniques de longue durée, spécifiquement les PVVIH. La qualité de vie de ces personnes s’en trouve durement affectée, le maintien et l’accès aux droits est essentiel et participe pleinement à un meilleur succès thérapeutique.

  • Égalité pleine et complète face aux droits sociaux dans la fonction publique et les entreprises : congés parentaux, mutuelle (accessible au conjoint quel que soit son genre…), égalité de salaires et d’accès aux postes à responsabilités…

-Arrêt des stigmatisations et des discriminations des personnes et du public LGBTQI dans les différentes branches professionnelles

-Travailleur-ses du sexe : la loi sur la pénalisation des clients et les lois répressives précédentes (pénalisation du racolage passif, arrêtés anti-prostitution)n’ont fait qu’augmenter la précarisation des travailleurs-es du sexe en les exposant à plus de risques : éloignement des structures de soins, de dépistage et de prévention, isolement des personnes et exposition accrue aux violences et à l’exploitation, stigmatisation, accès aux droits entravé.

Nous, associations LGBTQI, associations de réductions des risques, et travailleurs et travailleuses du sexe, appelons à manifester le vendredi 1er mai 2015 aux côtés des syndicats afin de défendre et de revendiquer nos droits !

Nous invitons également l’ensemble de la population à nous rejoindre le 20 juin 2015 à 14h pour la 21ème Marche des Fiertés LGBTQI de Toulouse-Midi Pyrénées.

Signataires: Act UP SO, Arc En Ciel Toulouse

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.