Don du sang : mise en demeure publique de Marisol Touraine par Homodonneur

Publiée le 17 janvier 2014 | Par Michel Megnin | Associations, Associations Membres, News, Santé & Prévention

« Toulouse, 12 janvier 2014,

Objet : mise en demeure

Madame la Ministre,

Aujourd’hui, cela fait exactement cinq ans qu’un arrêté ministériel 1 exclut définitivement de toute forme de don de sang tout homme ayant, ou ayant eu, des relations sexuelles avec d’autres hommes, reprenant ainsi les critères d’une circulaire obsolète, rédigée vingt-six ans auparavant 2.

L’objectif recherché de cette mesure est la sécurité sanitaire à tout prix – contradiction flagrante entre l’affirmation d’un risque zéro qui n’existe pas et la mise en œuvre de tous les moyens pour y parvenir.

Là où le ridicule atteint son apogée, c’est lorsque cette contre-indication devient contre-productive.

En effet, l’InVS 3 dans une étude  récente 4, a démontré que la moitié des séroconversions des donneurs de sang (14 sur 28) sur une période donnée (2008-2010) était due à des relations homosexuelles entre hommes. L’arrêté ministériel, tel qu’il est formulé aujourd’hui, amène donc des donneurs à mentir lors de l’entretien préalable au don, ce qui compromet la relation de confiance avec les médecins.

La sécurité sanitaire s’en trouve, par conséquent, considérablement amoindrie.

C’est pourquoi ce jour, au travers de cette lettre ouverte, nous vous mettons face à vos responsabilités : maintenez les dispositions de l’arrêté ministériel du 12 janvier 2009, et vous serez coupable à terme d’une ou plusieurs contaminations.

Seule la réintégration aux mêmes conditions que les autres donneurs permettra une sélection comprise, acceptée et surtout efficace.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’assurance de notre haute considération ».

 

Pour le Collectif HOMODONNEUR,

Frédéric Pecharman

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.