CP COLLECTIF PRIDE TOULOUSE 2015 : « NOUS EXIGEONS ! »

Communiqué inter-associations à l’occasion de la Marche des Fiertés 2015 à Toulouse

 » NOUS EXIGEONS ! »

Dans de nombreux pays à travers le monde, l’homosexualité est encore passible de la peine de mort (Afghanistan, Iran, Nigeria, Mauritanie, Somalie, Soudan, Yemen) et d’emprisonnement (près de 40% des pays membres des Nations Unis pénalisent l’homosexualité). Si de nombreux pays avancent peu à peu vers une meilleure reconnaissance des droits des personnes LGBTQI, notamment pour les unions civiles et mariages entre personnes de même sexe, ou plus rarement encore vers la protection des personnes Trans & Inter et le changement d’état civil libre et gratuit, d’autres, comme la Russie, adoptent au contraire des législations contraires aux plus élémentaires « droits de l’homme ».

En France, nous continuons à faire face à de nombreuses violences et des discriminations qui n’ont d’ailleurs jamais disparues de la société.

Deux ans après le vote de la loi dite du « mariage pour tous et toutes » en France, les LGBTQIphobies continuent à être fortement présentes dans la société.

Les violences et les discriminations contre les minorités sexuelles et/ou de genre se sont fortement multipliées, alimentées par les prétendus « débats » qui nous ont été imposés au cours de ces deux dernières années. (Cf rapport SOS Homophobie 2014 : augmentation de 78 % entre 2012 et 2013 des agressions à caractère LGBTQIphobes recensées.)

En  2014,  les  actes  et  propos  homophobes  ont  augmenté  dans  les  contextes  du quotidien. Les agressions physiques ne diminuent toujours pas selon le 19ème rapport annuel de SOS Homophobie.

Les débats incessants et les reniements perpétuels du gouvernement ont été l’occasion de réveiller, de raviver et même de légitimer des mouvements réactionnaires de grande ampleur animés par la haine des LGBT, au FN, au sein de l’UMP et d’autres partis politiques où l’on nous promet encore de revenir sur la Loi sur le Mariage, et avec La Manif Pour Tous, le Printemps Français, Civitas et autres groupuscules d’extrême droite…

Les engagements du candidat François Hollande n’ont pas tous été tenus, loin de là : absence de reconnaissance du statut du beau-parent et des projets de co-parentalité, absence de législation sur l’adoption par les couples de même sexe, absence même de débat et de législation sur la PMA et sur les droits des personnes trans, feuilleton interminable sur le Don du Sang…

En Midi-Pyrénées et à Toulouse même, les mouvements LGBTQIphobes continuent leur mobilisation à notre encontre et à celle de nos droits (conférences, réunions, happenings…)

Les LGBTQIphobies et discriminations restent fortement présentes dans nos vies quotidiennes et professionnelles (insultes, agressions, humiliations, sérophobie…) à l’extérieur et à l’intérieur de nos communautés !

En effet n’oublions pas que ce climat de haine, de peur et de securité à outrance a entraîné une libération des paroles et des actes à caractère homophobe, lesbophobe, biEphobe, transphobe, sérophobe, raciste et sexiste même au sein « des populations LGBTQI ». Nous dénonçons aussi la drague opérée par de nombreux partis réactionnaires de droite et d’extrême droite ( qui « surfent » sur ce climat délétère ) ainsi que le ralliement de personnes LGBT à leurs discours racistes, sexistes et islamophobes.

Ce climat favorise l’augmentation des contaminations par le VIH et les hépatites : les violences envers les personnes LGBTQI et les violences envers les travailleurs et travailleuses du sexe induites par les lois criminalisantes à l’encontre de ces dernierÈs (délit de racolage public, arrêtés anti-prostitution, projet de loi de pénalisation des clients), menacent leurs santé et leur sécurité

Face à ce constat toujours plus alarmant, nous devons tous et toutes continuer à nous mobiliser pour lutter contre les préjugés, les violences, les stigmatisations et les discriminations et rester solidaires avec les LGBTQI et l’ensemble des personnes opprimé- es du monde entier :

Nous exigeons :

  • L’application de la Loi sur le Mariage à TOUS les couples bi-nationaux quelle que soit la nationalité des personnes
  • La reconnaissance par la LOI de l’homoparentalité, c-à-d de l’adoption et du statut du beau-parent
  • La PMA pour toutes les femmes lesbiennes
  • La dépsychiatrisation et le changement d’Etat Civil libre et gratuit pour les personnes trans
  • La réintégration des HsH au don du sang aux mêmes conditions que les autres donneurs
  • Une politique  qui  se  donne  enfin  les  moyens  de  lutter  contre  toutes  les discriminations, notamment dans l’Education, et contre la sursuicidalité des jeunes LGBTQI
  • Le financement d’une vraie politique de lutte contre le VIH et les hépatites qui passe notamment par le soutien des malades, le financement des associations et l’accès égal aux soins pour Toutes et pour Tous
  • La  fin  des  politiques  de  pénalisation  de  la  prostitution  qui  marginalisent  et insécurisent les travailleurSEs du sexe dont nombre de personnes LGBTQI

Premiers signataires : Arc-En-Ciel Toulouse, Act-Up Sud Ouest, AIGLE, Alertes Aveyron, DiverSeniors, GEST, Jules & Julies, NPA, Parti Pirate, Planning Familial 31, Strass, UNEF…

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.