220px-Marisoltouraine

25000 donneurs : Marisol Touraine ou « de la contradiction au manque total de concertation »

Publiée le 10 février 2013 | Par Michel Megnin | Associations, Associations Amies, Commissions, Communiqué de Presse, News, Santé

COMMUNIQUE DE PRESSE DES 25000 DONNEURS

Interrogée lors de l’émission « C Politique » du 3 février dernier sur la question de l’ouverture du don du sang aux homosexuels et bisexuels masculins, la Ministre de la santé s’est à nouveau obstinée dans sa position erronée , sans tenir compte des moindres éléments que nous lui avons transmis.

Rappels des faits

L’année 2012 avait pourtant très bien commencé pour nos revendications, car de sa déclaration favorable à l’occasion de la journée mondiale des donneurs de sang, le 14 juin, en phase avec celle du candidat François Hollande, à notre entrevue à l’Elysée avec le Pr Lyon-Caen en date du 4 juillet, tout indiquait une forte volonté politique de réintégration concertée des homosexuels et bisexuels masculins dans le circuit transfusionnel.

Plus que des paroles, les actes eux-mêmes suivirent par la nomination de François Toujas à la présidence de l’EFS, lequel fut auditionné par le Parlement à ce sujet, déclarant ainsi que « l’exclusion définitive (…) n’est plus tenable ».

Aucune concertation et beaucoup de contradictions

Nous déplorions déjà qu’elle ait voulu fermer la porte à toutes discussions par ses propos tenus sur BFM TV le 14 décembre dernier, nous nous insurgeons aujourd’hui contre ceux qu’elle a tenus sur France 5 arguant qu’une association comme AIDES ne serait pas favorable à leurs réintégrations.

https://www.facebook.com/photo.php?v=10151443706852497

Comment une personne en charge d’un dossier peut-elle se prononcer sans avoir rencontré tous les protagonistes ?

Comment un membre du gouvernement peut-il se contredire avec ses propres affirmations et les engagements de campagne du candidat Hollande ?

Comment une Ministre peut-elle citer une association qui n’est pas experte sur le sujet transfusionnel pour justifier une mesure aberrante ? Association dont le président Bruno Spire nous a par ailleurs assuré de sa neutralité.

Comment une Ministre peut-elle reconnaitre une mesure discriminatoire et la maintenir ?

Comment une personne en charge des questions de santé publique peut-elle donner l’impression de mépriser à ce point les donneurs de sang que nous sommes ?

Au moment où nous allons enfin être reçus par le cabinet de la Ministre, nous posons publiquement ces questions et exigeons désormais des réponses tout aussi claires, en réaffirmant avec force la mise en place  d’Etats Généraux de l’autosuffisance et de la sécurité transfusionnelle, dans le respect d’une véritable démocratie sanitaire.

Les 25 000 Donneurs

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.