sos-homophobie

SOS Homophobie : Mariage, Adoption : l’égalité est en marche !

Publiée le 13 février 2013 | Par Michel Megnin | Associations, Associations Amies

Ce mardi 12 février, après dix longues journées de débat, l’Assemblée Nationale a adopté en première lecture la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes de même sexe, avec 329 votes pour et 229 contre.

Ce texte de loi n’est voté qu’à l’Assemblée Nationale, ce texte de loi est incomplet, il ne répond ni aux besoins de tous les couples de personnes de même sexe ni à ceux de toutes les familles homoparentales, il n’instaure toujours par une égalité des droits entre tous les couples et toutes les familles, et pourtant c’est avec une indéniable satisfaction que ce vote est et doit être accueilli.

Ce texte, même avec ses défauts, cela fait trop longtemps qu’il est attendu : depuis le Pacs il y a 15 ans diront certain-e-s, depuis toujours diront d’autres. Cela fait trop longtemps que la France attend qu’une volonté politique soit suffisamment convaincue pour initier et mener cette réforme. Cela fait trop longtemps que les personnes homosexuelles, bisexuelles et trans attendent qu’on ne leur dise plus « tu es différent-e et tu ne vaux pas autant ». Cela fait trop longtemps que les victimes d’homophobie attendent qu’on ne leur dise plus « mais même la loi ne te considère pas comme égal-e aux autres ».

Les 110 heures qu’auront duré les débats ont démontré toute la mauvaise foi, le sexisme et l’homophobie d’un grand nombre de député-e-s de l’opposition, mais surtout leur dextérité sans pareille quant aux techniques d’obstruction du débat. On ne sera pas surpris-es qu’ils et elles n’aient pas pris la peine de signer la charte pour un débat parlementaire respectueux.
Ces heures auront aussi démontré toute la détermination et la conviction des membres de la majorité parlementaire et des deux Ministres chargées du texte – Mesdames Taubira et Bertinotti – par leur présence continue et leurs prises de parole toujours justes et pleines « de bon sens ».

Malgré la lecture de la Charte de SOS homophobie par Madame Lemorton lors de la discussion générale, et malgré un choix certain des mots utilisés pour justifier le refus d’égalité opposé aux homosexuel-le-s, il faut encore désespérément regretter qu’il ne soit toujours pas possible de débattre en 2013 de l’ouverture du mariage et de l’adoption sans en appeler aux prophéties de triangles noirs, de clonage, d’inceste et d’enfants en soldes.

Alors que le chemin législatif suit son cours, SOS homophobie en appelle aux sénateurs et sénatrices : soyez vous aussi à la hauteur de l’Histoire, vous aussi soyez conscient-e-s des conséquences des paroles homophobes et signez la Charte pour un débat parlementaire respectueux, vous aussi participez de l’avancée de l’Égalité.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comments are closed.