2014jmluttesida_02

Jeudi 01 Décembre : JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA

1er décembre 2016, Journée mondiale contre le Sida

Communiqué de presse de l’AJMS Toulouse soutenu par Arc En Ciel Toulouse

logo05petit

A l’occasion du 1er décembre, journée mondiale contre le Sida, et dans le cadre du village associatif de l’AJMS où nous vous invitons à venir, nous tenons à vous rappeler nos positions.

Les questions liées au VIH-Sida ne sont pas la priorité, et ce quel que soit l’alternance politique.

Il y a plus que jamais besoin d’une remobilisation générale, notamment sur les enjeux de prévention et de lutte contre la serophobie.

Même si le nombre de contaminations par le VIH reste stable ces dernières années en France, elles continuent d’augmenter de manière inquiétante notamment chez les  hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), jeunes et seniors.

Par bien des aspects, la situation des personnes vivant avec le VIH c’est améliorée grâce aux progrès thérapeutiques. Cependant, les multitherapies et leurs effets indésirables les exposent à d’autres difficultés, que ce soit sur le plan sanitaire avec les pathologies associées et les maladies liées au vieillissement, ou sur le plan social où leur précarité à fortement augmentée.

L’accès aux soins, aux droits sociaux, au logement et à l’emploi restent des enjeux majeurs de la lutte contre le VIH. Les associations de lutte contre le Sida et les personnes concernées ont un sentiment très fort de régression, les droits acquis grâce à nos luttes il y a plus de trois décennies sont de plus en plus remis en cause.

Il n’y a jamais eu autant de malades expulsés que ces cinq dernières années sous la présidence de Hollande. C’est remettre en cause le principe d’inexpulsabilité de 1998, sachant que la lutte contre le VIH y a grandement contribué.

Dans le cadre de la loi du 7 mars 2016 sur le séjour pour soins (qui rentrera en vigueur le 1er janvier), l’expertise passera du ministère de la Santé au ministère de l’Intérieur, engendrant une grande anxiété au sein des associations de lutte contre le VIH.

La baisse du budget de la sécurité sociale impacte directement les plus malades, les plus vulnérables et les plus fragiles. L’accès aux soins de santé s’en trouve entravé tant les renoncements aux soins sont nombreux.

Malgré la suppression de la franchise de 30 € dans le cadre de l’AME* pour les personnes étrangères malades atteintes de pathologies graves et chroniques, ce dernier est aussi fortement impacté, notamment de par la condition de présence de 3 mois sur le territoire.

La présidence Hollande a marqué son quinquennat par des décisions discriminatoires et totalement iniques, exposant les populations les plus vulnérables : la pénalisation des clients de travailleuses et travailleurs du sexe et l’expulsion d’étrangères et étrangers malades.

Certaines de nos revendications n’ont toujours pas été prises en compte, comme le changement d’état civil libre et gratuit pour les personnes transgenres, la levée de l’interdiction des soins funéraires pour les personnes séropositives, l’effectivité des programmes d’échange de seringues en milieu carcéral, et la non-augmentation de la contribution de la France au Fond Mondial de Lutte contre le Sida. 

D’autres décisions prises posent problème : la réforme des centres de dépistage faite sans budget supplémentaire, la réforme des minimas sociaux et la tentative de censure de la dernière campagne de prévention à destination des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres Hommes (HSH).

Rajoutons à ça la baisse des financements alloués à la prévention et aux associations !

Face à ce constat, il est urgent d’agir pour jouer un rôle dans les débats de l’élection présidentielle à venir afin d’exiger des moyens financiers et humains pour enrayer l’épidémie du VIH-Sida.

La lutte contre le Sida est une lutte à part entière, elle passe par la réaffirmation de son caractère politique : le fait de rendre visible nos orientations sexuelles, nos identités de genre et nos statuts sérologiques et de faire entendre les revendications des plus discriminés et invisibilisés d’entre nous.

  • HSH : Hommes ayant des rapports Sexuels avec d’autres Hommes

Venez nombreuses et nombreux  au village associatif jeudi 1er décembre de 10h à 18h

Esplanade François Mitterrand (sortie métro Jean Jaurès)

AJMS Toulouse (Association pour la Journée Mondiale contre le Sida)   –   Association loi 1901

Contact Presse : Corinne Lakhdari 06 75 10 12 49

ajms31@yahoo.fr      Facebook.com/AJMSToulouse

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *